mai 29, 2024

« Le secrétaire général du parti, Augustin Kabuya y travaille », a-t-il fait savoir, tout en notant : »si la convocation du congrès prend du temps, c’est puisque, après les élections de 2018, nous avions connu des difficultés énormes ».

De poursuivre : »le parti a subi des secousses. Il nous fallait une certaine sérénité pour remettre les choses en place ».

Aujourd’hui, dit-il : »je crois que le parti en dépit de ces secousses a survécu. Donc, d’ici avant la fin de l’année, nous organiserons le congrès entre autres aussi pour restructurer et remettre en ordre le fonctionnement du parti ».

(Troisième partie de l’interview de Me Shabani, dans notre prochaine)

DÉNIS NUMBI

Share this...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *