avril 18, 2024

(Ci-dessous la lettre d’un de leurs adressée au secrétaire d’État américain Anthony Blinken)

En tant que président du Comité sur la justice internationale et la paix de la Conférence des évêques catholiques des États-Unis, je vous écris pour exprimer mon niveau accru de préoccupation face à la détérioration de la situation en République démocratique du Congo. Vous vous souviendrez de la visite de la délégation CENCO-ECC à Washington en avril et de la lettre de suivi que je vous ai adressée à la mi-mai.

Je joins à votre attention le dernier message de la Conférence des évêques catholiques congolais (CENCO). Je partage les préoccupations de mes frères évêques congolais face à la longue liste d’échecs du gouvernement à : (1) endiguer la violence dans l’est de la RD en général, (2) assurer un audit indépendant des listes électorales et (3) arrêter la violence politique perpétrés contre des candidats politiques de l’opposition, y compris certains incidents menés par le parti politique du président. Je suis également alarmé par le rapport de la CENCO sur la répression gouvernementale des manifestations de l’opposition, les restrictions à la liberté de mouvement des opposants, les tentatives d’adoption de projets de loi discriminatoires, la manipulation du système judiciaire et les arrestations arbitraires.

La CENCO a rappelé au peuple congolais que l’article 64 de la Constitution leur donne le droit et le devoir de défendre pacifiquement l’intégrité des urnes. Il s’agit d’un appel clair à une action non violente pour contrecarrer ce que l’Église craint d’être une élection ratée.

En réponse au message de la CENCO, le président de la République aurait fustigé directement l’Église. J’ai inclus ce lien vers un reportage d’un service d’information catholique américain sur cet événement pour votre considération
Je vous exhorte à prendre ces signes avant-coureurs au sérieux et à agir rapidement pour garantir des élections libres, justes et crédibles. J’espère que vous travaillerez publiquement avec CENCO-ECC et d’autres organisations de la société civile pour défendre les valeurs démocratiques qui sont chères à notre pays.

Alors que mon Comité se tient aux côtés des évêques de la RDC, nous sommes prêts à travailler avec vous vers cet objectif.

Share this...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *